Marc Quinn, The Littoral Zone – Musée Océanographique, Monaco


Une exposition sur le même principe que celle de Damien Hirst, il y a de cela deux ans : les œuvres de l’artiste sont intégrées aux collections du musée océanographique de Monaco. Une fois de plus, pari réussi : l’ensemble est cohérent, en harmonie avec le lieu d’accueil, même si cette année les sculptures de Marc Quinn auront parfois demandé quelques réaménagements et/ou déplacements des collections permanentes du musée. Toutefois, il est très agréable de traverser les salles, de gravir les escaliers, depuis le hall d’entrée jusqu’à la terrasse surplombant la principauté.

Quant au choix de l’artiste et des œuvres, le lien avec le lieu d’exposition est assez évident quand on considère la visée du musée et sa situation géographique. Depuis les sculptures gigantesques de marbre ou de bronze, jusqu’aux installations et en passant par les peintures, tout se tient : peu de temps mort, beaucoup d’œuvres percutantes, que ce soit par le sujet représenté, la technique ou les matériaux employés.

Seul reproche, et qui sera le même qu’il y a deux ans : le prix du catalogue d’exposition. Soixante dix euros, c’est un peu moins exorbitant que pour celui de Hirst, mais c’est encore trop onéreux au vu de l’objet. Après tout, on reste à Monaco…

Marc Quinn, The Littoral Zone – Musée océanographique de Monaco

Marc Quinn – site officiel

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s